ARCUEIL ET GENTILLY

Coup d’envoi pour la géothermie

La centrale géothermique d’une puissance totale de 48 MW (16 MW en géothermie et 12 MW de pompes à chaleur) raccordée à un réseau de chaleur de 13 km, alimentera, en chauffage et eau chaude sanitaire l’équivalent de 10 000 logements et évitera le rejet de 14 600 tonnes de CO2 par an dans l’atmosphère.

Coup d’envoi pour la géothermie
5 novembre 2013 Imprimer

Ce forage au Dogger préfigure de nouveaux développements de réseaux de chaleur à partir de géothermie en Île-de-France, conformément aux objectifs du Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE).

Symbole de la transition énergétique, ce projet, baptisé ARGÉO, propose un bouquet énergétique composé à 65 % d’énergie locale et renouvelable – la chaleur géothermale – et à 35 % de gaz naturel. ARGÉO concilie à la fois les enjeux sociaux, économiques et environnementaux.

La centrale géothermique d’une puissance totale de 48 MW (16 MW en géothermie et 12 MW de pompes à chaleur) raccordée à un réseau de chaleur de 13 km, alimentera, en chauffage et eau chaude sanitaire l’équivalent de 10 000 logements et évitera le rejet de 14 600 tonnes de CO2 par an dans l’atmosphère.

ARGÉO représente un investissement de premier établissement de 32,2 millions d’euros, soutenu financièrement par le fonds chaleur (ADEME et Région Île-de-France).

Les travaux, qui vont démarrer en mai 2013, sont programmés dans un esprit de mutualisation et selon un planning concordant avec les grands projets des deux communes, notamment celui de l’opération de rénovation urbaine du quartier du Chaperon-Vert.

La mise en service est prévue en juin 2015.

Découvrez le fonctionnement
des réseaux de chaleur
Choisir les réseaux de chaleur, c’est privilégier le confort, la stabilité des prix, la sécurité, l’environnement, l’emploi local,…