Du bois pour Saint-Etienne du Rouvray

La ville de Saint-Etienne-du-Rouvray, engagée dans un programme de renouvellement urbain du quartier du Château Blanc et l’arrivée en fin de vie des équipements de production et de distribution a décidé de moderniser le réseau de chaleur et de mettre en oeuvre une énergie renouvelable : le bois.

Du bois pour Saint-Etienne du Rouvray
7 novembre 2013 Imprimer

Le quartier du Château Blanc, à Saint-Etienne-du-Rouvray, dans l’agglomération de Rouen, est chauffé depuis le début des années 60 par un réseau de chaleur alimenté par du fioul lourd et du gaz naturel.

La ville de Saint-Etienne-du-Rouvray, engagée dans un programme de renouvellement urbain du quartier du Château Blanc et l’arrivée en fin de vie des équipements de production et de distribution a décidé de moderniser le réseau de chaleur et de mettre en oeuvre une énergie renouvelable : le bois.

Garantir la ressource et la stabilité des prix
La chaufferie consomme annuellement 17 000 tonnes de bois livrées (plaquettes forestières et de bois en fin de vie ou issus des industries du bois). Le bois représente 90% du prix de la chaleur, par conséquent les abonnés du réseau bénéficieront d’un prix stable et durable. Le contrat prévoit en effet une révision des prix détachée du prix des énergies fossiles.

Investir pour l'avenir
Sur le plan économique, l’investissement est de 11 millions d’euros. L’ADEME a soutenu financièrement le projet à travers le Fonds Chaleur pour un montant proche de 5 millions € (43% d’aide). Cette aide publique permet de réduire le prix de la chaleur pour les abonnés de près de 20%.

La production d'énergie et sa distribution
La production d’énergie est sécurisée grâce à deux chaudières bois de 5 MW unitaire. L’appoint et le secours sont garantis par une chaudière gaz de 8 MW ainsi qu’une chaudière mixte Gaz/Fioul de 10 MW.
Un bâtiment dédié permet de stocker au moins 3 jours de consommation de combustibles.

Découvrez le fonctionnement
des réseaux de chaleur
Choisir les réseaux de chaleur, c’est privilégier le confort, la stabilité des prix, la sécurité, l’environnement, l’emploi local,…