Les réseaux de chaleur séduisent de plus en plus de français

250 000 nouveaux logements, bureaux et commerces raccordés en 10 ans

250 000 logements, bureaux et commerces supplémentaires raccordés à un réseau de chaleur: c’est le chiffre révélé par l’enquête annuelle de branche menée par le SNCU. Ainsi, ce sont aujourd’hui près de 7 millions de Français qui sont chauffés grâce aux réseaux de chaleur. Et ce n’est qu’un début ! Pour Guillaume Planchot, Président de l’association Via sèva : « Cette progression va aller crescendo puisque que ce type de chauffage répond à la fois aux attentes des Français mais également aux objectifs environnementaux de notre pays dans le cadre de la transition énergétique ».

4 novembre 2015 Imprimer

La solution plébiscitée par les français

Les réseaux de chaleur valorisent les énergies renouvelables ou de récupération locales afin d’offrir à leurs utilisateurs un chauffage écologique dont la facture est stable dans le temps.

En effet, selon l’enquête du SNCU, la part des énergies vertes au sein de leur bouquet énergétique atteint 40%. Elles ont progressé de plus de 50 % sur les neuf dernières années et cette tendance va s’accélérer. De plus, le comparatif du coût global (abonnement et consommation) des différents modes de chauffage, publié en 2014 par AMORCE, démontre que les réseaux de chaleur vertueux (avec plus de 50% d’énergies vertes) sont la solution la plus compétitive en moyenne.

Et les Français ne s’y trompent pas ! Ils adhèrent aux avantages liés à ce type de chauffage. Preuve en est : l’enquête menée récemment par l’association Via sèva révèle que 87% des sondés se montrent intéressés par un raccordement au réseau de chaleur à titre personnel. Ils sont même 55% à le qualifier de mode de chauffage d’avenir.

Une solution adoptée pour la transition énergétique

Alors qu’ils sont l’un des moyens les plus efficaces - et parfois l’unique possibilité - de valoriser les énergies renouvelables et de récupération disponibles localement, les réseaux de chaleur ne chauffent aujourd’hui que 6% du parc immobilier (résidentiel et tertiaire) alors que la moyenne européenne se situe à 13% (Enquête 2013 d’Euroheat & Power - HEAT ROADMAP EUROPE 2050).

Face à ce constat, et suite aux propositions des professionnels du secteur, un amendement à la loi de transition énergétique a été voté à l’Assemblée Nationale en octobre dernier. Il vise à multiplier par 5 la chaleur renouvelable et de récupération livrée par les réseaux de chaleur à

l’horizon 2030.

Pour cela, des moyens financiers devront être donnés. A ce titre, Via sèva se félicite du doublement du fonds chaleur d’ici 2017 annoncé par Ségolène Royal.

Téléchargez le communiqué
Découvrez le fonctionnement
des réseaux de chaleur
Choisir les réseaux de chaleur, c’est privilégier le confort, la stabilité des prix, la sécurité, l’environnement, l’emploi local,…