Les réseaux de chaleur, est-ce vraiment nouveau ?

Oui et non. Le premier réseau de chaleur français, celui de Chaudes-Aigues (Cantal), date du XIVe siècle. Il utilisait déjà une énergie renouvelable : la géothermie.

Ce qui est nouveau, c’est la prise de conscience des élus et des usagers de la valeur ajoutée des réseaux de chaleur pour préserver l’environnement, pour créer des emplois localement, pour assurer un plus grand confort et une plus grande sécurité. Autant d’avantages qui ont conduit à leur déploiement.