Les mots du réseau

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Les mots du réseau

A savoir Parce que les réseaux de chaleur utilisent parfois des mots un peu étranges, nous vous avons préparé un lexique qui vous permettra d'y voir clair à tout moment.

 

BIOGAZ

Gaz produit par la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l’absence d’oxygène. Cette fermentation appelée aussi « méthanisation » se produit naturellement (dans les marais) ou spontanément dans les centres de stockage de déchets contenant des déchets organiques, mais on peut aussi la provoquer artificiellement dans des digesteurs (pour traiter des boues d’épuration, des déchets organiques industriels ou agricoles, etc.). Il contient une forte proportion de méthane (50 à 65 %) et possède donc un fort potentiel calorifique et énergétique.

BIOMASSE

La biomasse regroupe l’ensemble de la matière végétale qui peut être utilisée à des fins de valorisation énergétique (chaleur, vapeur, électricité). Elle concerne le bois, le biogaz, les huiles végétales, les biocarburants.

La biomasse, essentiellement sous forme de bois, représente plus de 10% de la consommation mondiale d’énergie primaire (énergie disponible dans la nature avant toute transformation) et la seconde énergie renouvelable en France derrière l’énergie hydraulique.

CHALEUR INDUSTRIELLE

Chaleur issue de procédés industriels.

COGÉNERATION

Cette technologie propre permet, à partir d’un combustible, de produire simultanément de l’électricité et de la chaleur. Un cogénérateur valorise une forme d’énergie habituellement considérée comme un déchet et inexploitée.

EAU CHAUDE SANITAIRE (ECS)

Eau potable utilisée au quotidien à des fins domestiques. Elle peut être indépendante du chauffage ou non, et est acheminée via des canalisations jusqu’à des points d’utilisation (douche, baignoire, lavabo, évier, lave-vaisselle…).

ECONOMIE CIRCULAIRE

Système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus

EFFET DE SERRE

Réchauffement de l’atmosphère terrestre causé par la présence de certains gaz qui retiennent la chaleur (dont le dioxyde de carbone et le méthane). Ces gaz absorbent les rayons émis par la Terre, retardant ainsi la déperdition d’énergie du système atmosphérique vers l’espace.

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

Capacité à produire autant ou plus (de chaleur par exemple) avec moins d’énergie.

ENERGIE PRIMAIRE

Une source d’énergie primaire est une forme d’énergie disponible dans la nature avant toute transformation : géothermie, solaire, biomasse, combustibles minéraux, énergie hydraulique et éolienne). Si elle n’est pas utilisable directement, elle doit être transformée en une source d’énergie secondaire pour être mise en œuvre.

ÉNERGIE RENOUVELABLE

Source d’énergie se renouvelant assez rapidement pour être considérée comme renouvelable à échelle humaine :

  • Le vent : énergie éolienne, houlomotrice
  • Le soleil : énergie thermique, photovoltaïque, thermodynamique
  • La chaleur terrestre : géothermie
  • L’eau : énergie hydroélectrique, marémotrice
  • La biodégradation : biomasse
  • Le biocarburant
  • L’hydrothermie : les calories des cours d’eau

Les énergies renouvelables sont ainsi multiples et fondamentalement diverses par leurs mécanismes physiques, chimiques ou biologiques.

ÉNERGIE DE RÉCUPÉRATION

Les énergies de récupération sont des énergies dites « propres », au même titre que le solaire, la biomasse ou le vent. Comme leur nom l’indique, valoriser les énergies de récupération consiste à récupérer de l’énergie qui, à défaut, serait perdue.

Dans un premier temps, on identifie puis retire tous les déchets qui pourraient être dangereux ou recyclés. Lorsque ces déchets triés seront déposés au four, ils dégageront, de par leur combustion, une forte chaleur, qui produira de la vapeur. C’est cette vapeur, qui, une fois envoyée dans un réseau de canalisations, sera transformée en énergie. Cette vapeur peut alimenter un réseau de chauffage urbain.

ÉQUIVALENT-LOGEMENT

Représente la consommation d’un logement moyen, d’environ 70 m2 occupé par un ménage de quatre personnes. Il sert de référence commune pour exprimer les quantités de chaleur livrées quelles que soient les caractéristiques des bâtiments desservis (logement, bureaux, hôpitaux, gymnases…).

EXPLOITANT

L’exploitant de chauffage est le professionnel qui a en charge la gestion des équipements du réseau de chauffage urbain.

FREE COOLING

Les réseaux de froid peuvent utiliser directement une source disponible pour produire du froid, comme la fraîcheur de l’eau ou l’air ambiant.

GAZ À EFFET DE SERRE

L’effet de serre est un processus naturel de réchauffement de l’atmosphère qui intervient dans le bilan radiatif de la Terre (bilan entre l’énergie reçue par le système Terre-atmosphère et l’énergie que ce système réémet dans l’espace par rayonnement). Il est dû aux gaz à effet de serre (GES) contenus dans l’atmosphère, à savoir principalement la vapeur d’eau (qui contribue le plus à l’effet de serre), le dioxyde de carbone CO2, le méthane CH4 et le protoxyde d’azote (N20).

GÉOTHERMIE

La géothermie désigne à la fois la science qui étudie les phénomènes thermiques interne du globe terrestre ainsi que les processus industriels qui consistent à l’extraire et l’exploiter pour produire de la chaleur ou de l’électricité.

MIX ÉNERGÉTIQUE

Le mix énergétique (ou bouquet énergétique) correspond à la répartition des différentes sources d’énergies primaires consommées pour la production de chaleur.

MTEP

Million tonne équivalent pétrole. La tonne équivalent pétrole est une unité d’énergie utilisée d’un point de vue économique et industriel. Elle sert à comparer des formes d’énergie différentes.

POINT DE LIVRAISON

Le point de livraison (ou sous-station) est un local dans lequel la chaleur est livrée pour un bâtiment. C’est à partir de ce point de livraison qu’est distribuée la chaleur dans les logements de ce bâtiment.

RÉSEAU PRIMAIRE

Partie du réseau de chaleur qui transporte la chaleur depuis la chaufferie jusqu’aux postes de livraison des bâtiments.

RÉSEAU SECONDAIRE

Partie du réseau de chaleur qui est interne aux bâtiments et qui permet de desservir la chaleur des postes de livraison des bâtiments jusqu’aux logements. Il complète le réseau primaire dans la livraison de chaleur mais sa gestion est distincte de celle du réseau de chaleur.

SMART CITY

La smart city ou « ville intelligente » désigne un type de développement urbain apte à répondre à l’évolution ou l’émergence des besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social, qu’environnemental.

En utilisant les technologies de l’information de la communication, les villes intelligentes facilitent la mobilité (des personnes, des biens et des données), permettent un environnement durable et garantissent une urbanisation responsable.

SOUS STATION

La sous-station (ou point de livraison) est un local dans lequel la chaleur est livrée pour un bâtiment. C’est à partir de ce point de livraison qu’est distribuée la chaleur dans les logements de ce bâtiment.

UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE (UVE)

Installation industrielle qui permet l’incinération des déchets ménagers non recyclables. L’énergie issue de la combustion permet de produire de l’électricité ou d’alimenter les réseaux de chauffage urbain. La valorisation énergétique contribue ainsi à la préservation des ressources fossiles, à la limitation des émissions de gaz à effet de serre et à la réduction des déchets ultimes mis en décharge.

WATT

Unité de puissance correspondant à la consommation d’un joule par seconde.

WATT-HEURE (Wh)

Unité de mesure de l’énergie, correspondant à l’énergie produite par une puissance de 1 watt en une heure. On rencontre plus souvent le kWh (échelle d’un logement) ou le MWh (échelle d’un réseau de chaleur).

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

@viaseva - 15 décembre 2017 Ademe. Quel plan pour la rénovation énergétique des bâtiments? #environnement #villedurable #energie… https://t.co/xBah1itaN1.
@viaseva - 15 décembre 2017 RT @AudreyComDD: #RRC17 #RRC2017 Intervention de @ViaSeva : en quoi le #reseaudechaleur est il un moyen de lutter contre la précarité éner… .
@viaseva - 14 décembre 2017 Sarreguemines (57). Le reseau de chaleur s'étend et passe au #bois, avec une baisse de facture à la clé https://t.co/94hg2yliF0.
@viaseva - 13 décembre 2017 RT @Kroline2405: Fonds de solidarité / audit, cartographie, verdissement / chèque chaleur et petits travaux ... quelques exemples d’actions… .
@viaseva - 13 décembre 2017 RT @AMORCE: LT #RRC17 atelier « #RéseauxdeChaleur, réseaux de #froid, boucles tempérées : quand les réseaux s’adaptent aux besoins des #bât… .
@viaseva - 13 décembre 2017 RT @AMORCE: LT #RRC17 plénière "#Collectivité, bureau d'étude, #opérateur, #abonnés et #usagers : participation des acteurs au déploiement… .

Comparez le prix et les émissions de CO2 de votre chauffage actuel avec un chauffage raccordé à un réseau de chaleur et découvrez l'énergie la plus avantageuse.

Sources : enquête annuelle du branche du SNCU et enquête Amorce sur le prix de la chaleur

Chauffage électrique

Facteur d’émission de gaz à effet de serre XXX g CO2/kWh
Coût global annuel XXX € /an

Raccordé à un réseau de chaleur...

  • Résau de chaleur > 50% EnR XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an
  • Résau de chaleur moyen XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an
  • Résau de chaleur < 50% EnR XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an